Archive pour pierre reflets metaliques

LA PIERRE DE LUNE

Posted in Gemmologie with tags , on août 5, 2014 by Salomé Osorio

84269334_p

La pierre de Lune appartient à la famille des Feldspath. Elle est de système monoclinique, en forme de prisme oblique à base losangée. C’est une pierre Anisotrope, c’est à dire qu’elle modifie la nature de la lumière qui la traverse.

Un phénomène d’interférence lumineuse sur la structure lamellaire de la pierre est responsable du reflet bleuté caractéristique  » lunaire » qui se déplace à la surface de la pierre. La Pierre de Lune est découverte et décrite en 1801 par Jean-Claude Delamétherie. Elle est sensible aux chocs car elle a un clivage parfait, comme tous les minéraux de l’espèce de l‘orthose. Elle se taille principalement en cabochon.

Une légende indienne prétend que la personne qui la place dans sa bouche, une nuit de pleine lune, sera capable de prédire l’avenir. A tester..

Publicités

LA LABRADORITE

Posted in Gemmologie with tags , , on juillet 22, 2014 by Salomé Osorio

La Labradorite appartient à la famille des Feldspath. Elle est de système monoclinique, en forme de prisme oblique à base losangée. C’est une pierre Anisotrope, c’est à dire qu’elle ne modifie la nature de la lumière qui la traverse.

La pierre peut être translucide à opaque, toujours sur fond grisâtre. Les reflets fugaces caractéristiques bleus-verts-turquoise sont dus aux interférences lumineuses sur les plans superposés dans unes seule direction. Et certaines pierres de qualité peuvent être somptueusement habitées par toutes les couleurs du spectre. On appelle cela des reflets métalliques.

La Labradorite fut découverte en 1770 au Labrador (Province du Canada). On retrouve des gisement au Canada, aux États-Unis ou encore en France.

www.salomeosorio.com