Archives de novembre, 2011

Les Corindons Naturels II : le Rubis

Posted in Bagues, Bijoux, Gemmologie on novembre 24, 2011 by Salomé Osorio

Le rubis est la pierre la plus rare et la plus chère.

Sa couleur vient soit du fer soit du chrome (selon le pays d’origine). On estime qu’il a un éclat « adamantin » (qui a l’éclat du diamant).

Le plus gros rubis du Monde était de 3421 cts. Il fut cassé, mais un des plus gros morceaux est tout de même de 750 cts. Il y a aussi le Edwards Rubis de 167 cts (British Museum de Londres), le Rubis Étoilé Reeves de 138,7 cts (Smithsonian Institut de New-York) ou encore le Peace Rubis de 43 cts.

Il est à noter que beaucoup de pierres présentes dans les joyaux royaux furent prises pour des rubis, puis, après des analyses poussées, se sont avérées être des spinelles rouges :

  • « Rubis du Prince Noir » (Couronne d’Angleterre)
  • « Rubis de Tamerlan » (Collier / joyau royal d’Angleterre)
  • « Rubis en poire » (Couronne des Wittelsbach / Bavière)
  • « Côte de Bretagne » (Musée du Louvre)

Le rubis est associé au courage, et plus particulièrement à la Royauté. A partir du 12ème siècle, il devient un symbole de Victoire de Charité et d’Amour, et on le retrouve traditionnellement dans les bagues de fiançailles.

Le Rubis présente des inclusions caractéristiques : des aiguilles de rutile tellement fines et délicates qu’en lumière réfléchie, elles prennent un aspect argenté. On appelle cela les « SOIES » du Rubis.

Rubis et Perles. Monté sur Vermeil. 210 euros.

GITOLOGIE :

Le Rubis le plus recherché est le Rubis Sang de Pigeon (rouge avec une pointe de bleu). Notez que ce Rubis est aujourd’hui impossible (ou presque dit-on) à trouver en grande taille. On le trouve uniquement au Myanmar (Birmanie) dans la Vallée de Mogok (Nord du Pays). Le gisement existe depuis l’Antiquité ; il est exploité depuis 1597.

Le Rubis de Thaïlande, et plus précisément à Chanthaburi présente de grands givres, pas d’aiguilles de rutile et une couleur rouge violacé à brun.

On en trouve aussi  au Sri Lanka, en Afrique (Kenya et Tanzanie),  au Cambodge, au Vietnam, au Brésil, au Pakistan et en Inde. On trouve aussi quelques gisements secondaires à Madagascar,  et en Europe (France et Norvège).

Les Corindons Naturels I : pierres de Couleurs

Posted in Bijoux, Gemmologie with tags , , , , on novembre 17, 2011 by Salomé Osorio

Le Corindon est une des grandes familles de gemme. Il se présente sous une forme bipyramidé, très caractéristique. En effet chaque famille de pierre pousse dans la roche sous une certaine forme.  Par exemple, le diamant pousse en cube.

Cette pierre est aussi dite Uniaxe, c’est à dire qu’elle ne pousse que en hauteur, ce qui explique aussi sa forme. Le diamant est une pierre biaxe qui pousse donc dans tous les sens, ce qui explique aussi sa forme carrée. Il est intéressant de noter ce point car il est directement lié à la brillance de la pierre. En effet, dans une pierre uniaxe (ou isotrope), la lumière traverse dans toutes les directions sans être déformée, mais seulement ralentie. Ce qui est le cas du Diamant.

Par contre, quand la pierre est cristallisée autour d’un seul axe de croissance, comme c’est le cas du corindon, la pierre modifie la nature de la lumière dans toutes les directions sauf dans l’axe d’optique, on l’appelle anisotrope. Elle se disperse aussi légèrement moins dans la pierre.

La dureté du corindon est de 9 sur l’échelle de Mohs. Sa température de fusion est de 2050°C, et sa formule chimique est Al2O3.

Le corindon se forme dans la roche lorsqu’il y a un surplus d’aluminium de Corindon Pur. La couleur est ensuite très aléatoire puisqu’elle va dépendre de traces de fer, de titane, de chrome, de manganèse, de nickel, de vanadium et/ou de silicium.

Vous l’aurez compris, le corindon existe dans tous les couleurs : on l’appellera Saphir de Couleur ou plus précisément, Saphir Incolore, Saphir Violet, Saphir Bleu (qui n’a pas exactement les même propriétés ni la même couleur que le saphir traditionnel), le Saphir Vert, le Saphir Jaune (très apprécié pour la qualité de sa couleur, presque cognac), le Saphir Rose, le Saphir Rouge (à ne pas confondre avec le rubis, qui n’a pas exactement les mêmes caractéristiques), le Saphir Orange, le Saphir Brun et le Saphir Noir.

C’est la seule pierre, avec la Tourmaline, qui déploie TOUTES les couleurs possibles et imaginables.

La teinte rose-orangé, appelée saphir « Padparadja » ou « Padparadscha » (traduit du cinghalais par « fleur de lotus »), est la plus rare et la plus recherchée.