Archives de février, 2010

Bagues Brunes

Posted in Bagues, Bijoux on février 11, 2010 by Salomé Osorio

Quartz fumé, péridot et perles. Argent.

La bague Éléphante est faite avec plusieurs cailloux de quartz fumé naturellement. En son cœur,  de petites perles de péridot sont relevées par quelques perles blanches. Vous l’aurez peut être deviné, mais je l’ai appelée l’Éléphante pour son gabarit imposant. Et oui je sais « éléphante » ça n’existe pas, mais pourquoi Madame l’épouse de l’éléphant ne pourrait pas avoir sa propre dénomination ? Voilà le problème résolu !

Labradorite et perle. Vermeil.

Cette pierre que j’ai acheté telle quel, est en labradorite. La face visible sur cette photo est polie ce qui accentue joliment les reflets métallisés de la pierre. Les autres parties sont laissées brut. J’ai baptisé cette bague La Pointe parce qu’elle me rappelait des pointe de flèche préhistorique en silex.

Corail Bambou. Argent.

Cette bague est un amoncellement de corail naturel, que l’on appel aussi le corail bambou.

Quartz fumé et perles. Vermeil.

La Vaporeuse semble sortir des anciens trains à vapeur, avec des petites perles blanches qui réveillent les tonalités, comme le ferait les perles de gouttes de vapeur transformée. Cette bague est montée sur un large anneau en forme de feuille en vermeil à 3 microns d’or.

Bois naturel et péridot. Vermeil.

Voici la bague Bosquet. Entre le bois sculpté en spiral et le vert modulé des péridots, cette bague me projette à l’orée du bois.

Émail sur argent  et perles. Argent.

Et enfin, voici la fleur bleue. Je vous rassure tout de suite, j’ai remarqué que la fleur en question n’était pas bleue ! C’est à l’expression que je pensais en la nommant ainsi. D’un coté une grosse fleur inégale en émail sur argent. De l’autre, une petite montagne de perles blanches baroques. Elle me fait penser à l’aspect désuet de l’amoureuse romantique.

Des Homards en Boucles d’Oreille

Posted in Bijoux, Boucles d'oreille on février 4, 2010 by Salomé Osorio

Cornaline, perles et émail. Vermeil.

J’ai appelé ces boucles d’oreille « Disques de homard »… petit jeu de mot sur la bisque de homard tellement bonne. Je sais je sais ce n’est pas cool de manger des homards qui ont l’air en plus si gentils.. Mais j’ai faim moi !

Émail et Quartz fumé. Vermeil.

Ici c’est les homards fumés. Personnellement je n’ai jamais goutté du homard fumé, mais ça doit bien exister ! Les pinces des homards accrochés à des grosses perles de quartz fumé facetté.

Émail et lave. Vermeil.

Ces boucles sont les « homards réglisses ». J’ai cherché longtemps une cuisson de homard qui aurait rappelé le jeu de damier noir et blanc, mais le homard aux échecs n’existe pas encore comme cuisson. Par contre, un homard à base de réglisse ça existe. Mais je vous le laisse, je préfère celui qui suit.

Émail et jaspe. Vermeil.

Hummmm !! des homards à l’armoricaine !! Si vous ne l’avez pas encore gouté, je vous le conseille vraiment, c’est trop bon ! Quatre perles de jaspe poli rappelant tous les dégradés de ce plat délicieux donneront à ceux qui vous regarderont l’envie de vous manger. C’est prouvé alors faites attention quand même !

Émail et lapis-lazuli. Vermeil.

Enfin, des homards rêveurs. Ceux-là on ne les mangent pas parce qu’ils sont dans les nuages. On pourrait d’ailleurs imaginer les étoiles dans la lune nuageuse parsemée de petits éclats d’or du lapis-lazuli.

Émail et péridot. Vermeil.

Pour terminer, laisser moi vous présenter un cousin de notre ami le Homard : le crabe. Ces grands crabes sont émaillés en deux tons d’orange au recto et doré à la feuille au verso. Une grosse pierre de péridot brut lie les pinces à votre oreille. Ici, la cliente qui me les à commandé n’avait pas les oreilles percées, j’ai donc mis des apprêts pour oreille non percé.