L’OEIL DE TIGRE, DE BOEUF ET DE FAUCON

Posted in Gemmologie with tags , , , , on décembre 23, 2014 by Salomé Osorio

L’œil de Tigre, de Dragon et de Faucon sont des variétés de quartz micro-cristallins, dont les fibres ont été partiellement substituées par de la silice (quartz), par un phénomène de pseudomorphose. Sa couleur chatoyante peut aller du bleu gris (Faucon) au jaune brun (Tigre) et au rouge brun (Bœuf).

Les oeil de Boeuf (les pierres brun rouge) peuvent être obtenues par chauffage d’un oeil de Tigre. L’oeil de Faucon peut aussi être altéré dans des tons jaunes par chauffage artificiel également.

Les pierres de cette variété présentent une chatoyance remarquable, un effet optique que l’on nommait autrefois « œil de chat ». Cet effet associé à la teinte jaune-brun trahit l’origine du nom « œil de tigre », rappelant l’animal en question. L’œil de tigre et le cymophane (chrysobéryl œil-de-chat) n’ont en commun que le nom et l’effet de chatoyance puisqu’il s’agit de deux minéraux différents bien que l’œil de tigre ait été utilisé comme imitation (meilleur marché) du cymophane, plus rare : l’effet est dû à la structure héritée des fibres de crocidolite pour l’œil de tigre tandis que pour le cymophane il s’agit d’inclusions de rutile.

Les gisements les plus importants se trouvent en Afrique du Sud mais il en existe aussi dans l’ouest de l’Australie, en Birmanie, en Inde ou dans l’ouest des États-Unis en même temps qu’en Afrique centrale.

www.salomeosorio.com

LA DANBURITE

Posted in Gemmologie with tags , on décembre 9, 2014 by Salomé Osorio

La Danburite est une espèce minérale de système orthorhombique, composée de calcium, de bore et de silice, avec des traces de fer et de manganèse. Le minéral ressemble à de la topaze mais s’en distingue par sa dureté beaucoup plus élevée. Ce minéral présente les particularités de fluorescence, luminescence et thermoluminescence.

Généralement incolore, cette pierre peut avoir des colorations jaunes brunâtres, en particulier pour les pierres provenant de Madagascar. Le British Museum possède une danburite taillée jaune-rose de Mogok de 138 carats. Le Muséum d’Ottawa en expose une couleur orange, qui est taillée et qui pèse 86 carats.

Mot créé par le minéralogiste C. U. Shepard. Le nom est inspiré de celui de la localité américaine de Danbury, au Connecticut, où il fut découvert.

www.salomeosorio.com

Cocktail Salomé Osorio

Posted in Bijoux on novembre 27, 2014 by Salomé Osorio

Le Cocktail Annuel Salomé Osorio est de retour !
Plein de nouveaux bijoux avec des émeraudes, des rubis, des ailes de scarabée, des araignées, serpents et papillons…..
Enfin tout un programme, à Jeudi !

Cocktail Salomé Osorio 4 Déc 2014

http://www.salomeosorio.com

LE DIOPSIDE

Posted in Gemmologie with tags , , on novembre 25, 2014 by Salomé Osorio

Le Diopside est une gemme cristallisée anisotrope : c’est à dire que c’est à dire que en passant à travers la pierre, la lumière est transformée, dérivée ou ralentie, autour d’un seul axe de croissance. Il est de la famille des Pyroxène (roche éruptive).

Le Diopside est parfois confondu avec le péridot, mais se différencie en faite par sa plus faible biréfringence et aussi une couleur plus foncé, un vert plus brun que jaune.

Il existe différentes variétés de diopside dont la plus appréciée en tant que gemme est le diopside chromifère grâce à sa couleur vert émeraude due à une teneur en chrome plus élevée. Il y a aussi le diopside « étoilé » appelé aussi « black star » à cause de sa couleur vert foncé, la violane qui est un diopside violet « originellement italien » ; le diopside « classique » variant d’une couleur incolore à un vert bouteille souvent assez clair et enfin le diopside vanadifère découvert en 1992 en Tanzanie.

Les gisement de Diopside sont dispersé en Inde, à Madagascar, au Brésil, au Myanmar et en Sibérie.

www.salomeosorio.com

 

LE PERIDOT

Posted in Gemmologie with tags on novembre 11, 2014 by Salomé Osorio

Le Péridot est de système orthorhombique de base rectangle, et se développe autour de deux axes. C’est une gemme cristallisée anisotrope, c’est à dire qu’en passant à travers la pierre, la lumière est transformée, dérivée ou ralentie, et cela dans toutes les directions.

L’inclusion caractéristique du Péridot est l’Inclusion en Nénuphars, qui est un amas de petites inclusions noires, entourées de cernes d’éclatement en forme de rosace. On observe dans la pierre une biréfringence élevée, ce qui se manifeste par un dédoublement des arrêtes lorsque l’on regarde la pierre à la loupe.

Le péridot est aussi appelé Émeraudes des Croisés, partis en Croisade, ils découvrent une pierre verte, qu’ils prendront pour des Émeraudes. Pourtant le vert de l’émeraude n’a pas vraiment à voir avec le vert du Péridot : l’émeraude est plutôt vert d’eau, du vert avec du blanc dedans, alors que le péridot a ce vert-jaune très caractéristique.

www.salomeosorio.com

LE SPINELLE

Posted in Gemmologie with tags , on octobre 28, 2014 by Salomé Osorio

Le Spinelle a un système de croissance cubique et plus exactement octaèdre (par troncature dans les angles). C’est une matière Isotrope, c’est à dire qu’il ne modifie pas la nature de la lumière ; la lumière traverse la pierre sans etre deformée mais seulement ralentie et cela dans toutes les directions.

Le spinelle peut être  violet, bleu, jaune, rose, rouge, orange et peu de vert. On retrouve souvent des inclusions de cristaux d’aspect carré ou losange. Ses principaux pays producteurs sont le Sri Lanka, la Birmanie et le Tadjikistan.

Cette pierre fut aussi très largement prise pour le Rubis et Saphir, et c’est certainement cet amalgame qui a porté préjudice au spinelle, si bien que en dehors des gemmologue, cette variété de pierre est peu connue du grand public. Dommage, parce qu’elle a un éclat sobre très particulier.

www.salomeosorio.com

LA TOPAZE

Posted in Gemmologie with tags on octobre 7, 2014 by Salomé Osorio

La Topaze est de système orthorhombique de base rectangle, et se développe autour de deux axes. C’est une gemme cristallisée anisotrope, c’est à dire qu’en passant à travers la pierre, la lumière est transformée, dérivée ou ralentie, et cela dans toutes les directions.

Les inclusions caractéristiques de la Topaze sont les lacunes cristallines : Le cristal s’arrête de croitre pendant quelques années suite à une perturbation (type tremblement de terre), il se crée un vide qui peut soit se remplir avec des fluides, du vide, du gaz ou avec un cristal extérieur. Lorsque que la lacune est remplie d’un liquide fossile fluide, elle inclue parfois aussi des « libelles » (bulle de retrait qui se forme au cours du refroidissement de la solution minérale.)

On trouve le plus souvent des Topaze incolore, bleu, Orange et Jaune. Les variétés naturellement oranges, roses, bicolores, mauves, violettes et rouges sont les plus rares et les plus recherchées.

LA TOPAZE IMPÉRIALE

Les tons de la Topaze Impériale vont du jaune à l’orange, jusqu’au rosé. Les topazes roses sont les plus rares, donc les plus chères. Principalement en provenance du Brésil dans la région d’Ouro Preto. Il y a aussi quelques gisements de Topazes Impériales à Madagascar, au Pakistan et en Russie.

www.salomeosorio.com