Les Corindons : Les Synthèses

LE PROCÉDÉ DE VERNEUIL 1985 :

Auguste Victor Louis Verneuil (1856 – 1913) était un chimiste français célèbre pour avoir inventé le premier processus commercialement viable de fabrication de pierres précieuses synthétiques. En effet, créer synthétiquement une pierre peut être plus coûteux qu’une pierre naturelle. Même s’il s’agit  d’un diamant.

Il découvrit le processus de fusion à la flamme qui reste toujours d’actualité pour obtenir des corindons et des rubis synthétiques.

Les cristaux artificiels obtenus selon ce procédé se présentent toujours sous la forme d’une petite bouteille (encore appelée « boule » par analogie à la forme des premières fabrications.)

Certains éléments trahissent pourtant ces fausses pierres : des bulles se réunissent parfois à la recuisson et peuvent être comme télescopées ou en forme de pion d’échec.

LE PROCÉDÉ DE CZOCHRALSKI :

Ce procédé par dissolution anhydre est mis au point en 1965. C’est un processus assez complexe (pour plus d’info) : en fait, c’est une cristallisation artificielle qui ressemble en tout à la cristallisation naturelle. Les pierres ainsi fabriquées sont très proches du rubis Thaïlandais. Le défaut de la technique est son coût, non rentable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :